Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/easy-contact-forms/easy-contact-forms-database.php on line 152

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/easy-contact-forms/easy-contact-forms-database.php on line 152

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1037

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1037

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1038

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1038

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1039

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1039

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1040

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1040

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1042

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1042

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1043

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1043
Gaz de schiste: les parlementaires étudieront les alternatives à la fracturation hydraulique. (OPECST). | NO FRACKING FRANCE

Gaz de schiste: les parlementaires étudieront les alternatives à la fracturation hydraulique. (OPECST).

Voir notre communiqué de Presse en bas de page.

 31 janvier 2013,

Interviews et opinions des entrepreneurs et des leaders (chercheurs, responsables politiques et associatifs) de ces domaines.

Par Thierry Noisette | 31 janvier 2013

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques va consacrer un rapport aux « techniques alternatives à la fracturation hydraulique ». Le PDG de Total et le ministre en charge de l’Industrie, Arnaud Montebourg, ont déjà manifesté leur intérêt pour les gaz de schiste.

Les députés et sénateurs de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) annoncent avoir adopté « l’étude de faisabilité d’un rapport consacré aux techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels ».

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-oecst/faisabilite_hydrocarbures_non_conventionnels.pdf

Ce travail a été réalisé par le député (PS) Christian Bataille et le sénateur (UMP) Jean-Claude Lenoir. Le communiqué de l’Office déclare:

« La fracturation hydraulique, interdite par la loi du 13 juillet 2011 pour l’exploration et l’exploitation des mines d’hydrocarbures, est une technique ancienne qui évolue aujourd’hui rapidement sous l’effet de considérations environnementales de plus en plus partagées. Des voies d’amélioration de cette technique existent, dans le sens d’une moindre consommation d’eau et d’une moindre utilisation de produits chimiques.

Parmi les autres techniques susceptibles d’être employées, la stimulation au propane, déjà pratiquée en Amérique du Nord, mérite l’examen. D’autres technologies sont envisagées en recherche et susceptibles d’aboutir à des applications d’ici à une dizaine d’années. »

Les parlementaires de l’OPECST proposent comme calendrier:

- Février-mai 2013: réalisation d’auditions par les rapporteurs (pouvoirs publics, entreprises, associations environnementales), consultation des partenaires sociaux

- Avril 2013: audition ouverte à la presse

- Printemps 2013: examen par l’Office d’un rapport d’étape

- Juin à septembre 2013: déplacements à l’étranger

- Automne 2013: examen par l’Office du rapport final.

 

Le PDG de Total et Arnaud Montebourg intéressés par les gaz de schiste

Il y a quelques semaines, Christophe de Margerie, le PDG de Total, était interviewé par Le Monde et estimait que « si l’on exploitait le gaz de schiste français – ce qui serait bon pour l’économie et pour la sécurité de notre approvisionnement – le prix serait déterminé par le marché du gaz européen, donc pas forcément à des prix aussi bas » [qu'aux Etats-Unis].

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg avait quant à lui déclaré fin novembre, devant l’Union française de l’électricité (UFE):

« Nous n’acceptons pas la fracturation hydraulique mais nous travaillons à imaginer une nouvelle génération de technologies propres qui permettraient d’extraire sans abîmer. »  « Ce gaz (…) mieux vaut le produire si nous l’avons plutôt que l’importer », estimant que le gaz pourrait jouer un rôle important dans la transition énergétique.

Il y a quelques jours, Le Monde citait « l’entourage d’Arnaud Montebourg » où l’on déclare:

« Le développement du gaz de houille n’a rien de rédhibitoire. Son exploitation va permettre de réduire la facture énergétique française, et donc d’augmenter nos marges de manoeuvre budgétaire afin d’investir davantage dans le solaire et l’éolien. »

Comme pour le nucléaire, le ministre en charge de l’industrie a pour le moins changé d’avis par rapport à ses positions de candidat à la primaire socialiste fin 2011. Il qualifiait alors le gaz de schiste de « fausse bonne idée » et affirmait que « l’indépendance énergétique ne doit pas se faire au prix de catastrophes environnementales ».

http://www.smartplanet.fr/smart-people/gaz-de-schiste-les-parlementaires-etudieront-les-alternatives-a-la-fracturation-hydraulique-21425/

 

COMMUNIQUE DE PRESSE , 1er février 2013,

1er février 2013,
Il est absolument IRRESPONSABLE, de la part des décideurs parlementaires de notre pays d'envisager poursuivre dans la voie de ce qui a déjà démontré ses failles dans les pays qui l'ont expérimenté : le "FRACKING", la fracturation, seule technique d'extraction des hydrocarbures liquides ou gazeux de roche mère.
Les États-Unis découvrent à travers des contaminations de l'eau potable, des pollutions de l'air et des pathologies graves ( troubles endocriniens, silicoses, cancers...) qui se se sont développées chez des personnes vivant aux abords des puits de gaz et pétrole de schiste, que le vrai visage du "shale oil and gas" , "gaz et huile/pétrole de schiste" , ce sont surtout les risques qui y sont associés !
LE FRACKING est le mot usuel utilisé par l'industrie du gaz et du pétrole pour qualifier la technique de fracturation de la roche mère ( schiste, grès, houille etc...) pour extraire du gaz ou du pétrole prisonnier de cette roche, et qui n'a pas migré vers des fenêtres à huile ou à gaz , réservoirs "conventionnels".
Sans cette technique il n'y aurait pas de possibilité pour les compagnies d'extraire ces hydrocarbures de roche mère.
Interdire cette technique c'est stopper toute l'industrie des gaz et pétrole de schiste, sous tous ses aspects et avec tout ce qu'elle implique en amont et en aval de la fracturation elle même :
  • Va et vient de norias de camions et de matériel,
  • Accaparement des terres,
  • Utilisation abusive de la ressource en eau,
  • Injection de produits chimiques,( fluides de fracturations)
  • Remontées de bactéries ou de métaux lourds, ou d'éléments radioactifs,
  • Stockages d'eaux usées de frack ( flowbacks),
  • Déforestation,
  • Pipelines,
  • Station de compression,
  • Mitage du paysage
  • Fuites,
  • Pollution de l'air,
  • Contamination de l'eau,
  • Accidents, Incendies, Explosions,
  • Atteintes psychologiques (stress,dépression)
  • Maladies, (cancers, silicoses, troubles endocriniens etc...)
  • Décès chez l'homme et l'animal.
Une fois dépassé le scandale de la bulle spéculative que représente finalement la ruée vers ce gaz et ce pétrole miraculeux, nait un autre scandale , celui de l'eau contaminée là où la fracturation est pratiquée de façon intensive.
Rappelons que cette industrie ne se vit qu'à l'intensif, en matière d'optimisation de l'extraction de la ressource et en matière de rentabilité financière. Il n'existe pas d'autres techniques que celle de la fracturation de la roche pour extraire ces hydrocarbures piégés dans des roches de grandes profondeurs.
Toute recherches sur des techniques "alternatives" à la fracturation impliquent :
  • Du temps, minimum 15 ans pour être expérimentées ? testées ?
  • De l'argent et des crédits débloqués en ce sens....
  • Un choix énergétique de nouveau axé sur les énergies extractives, fossiles, non renouvelables.
Ne serait il pas responsable et de bon sens :
  • Que ce temps soit mis à profit pour des recherches sur des sources d' énergies renouvelables, qu'elles soient expérimentées ? testées ?
  • Que l'argent du contribuable français ( et européen) et les crédits débloqués soit utilisé à ces fins et dans ce sens.
  • Qu'un autre choix énergétique soit amorcé, dès maintenant, pourquoi attendre ?

 

Nous lançons un appel à la raison vers nos parlementaires et nos décideurs français et européens pour exiger d'eux, comme nous l'exigeons depuis deux ans, qu'ils prennent leur responsabilité pour l'intérêt général et qu'ils prennent connaissance des nombreuses études sanitaires qui confondent les lacunes de cette industrie des hydrocarbures liquides ou gazeux de roche mère. Notre Association diffuse largement et traduit en plusieurs langues des rapports sanitaires et des études scientifiques qui alertent sur les dangers inhérents à ces exploitations et à ces techniques qui disons le défient les profondeurs et porte atteinte à la roche mère, nourricière et à l'eau vitale.
Les décideurs ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas,  nous n'avons de cesse que de les informer !
Nous sommes dans la même configuration de ce qui a précédé le scandale de l'amiante.
 Combien de contaminations, de pollutions, de malades et de morts devront être recensés pour que les décisions soient prises en faveur de l'intérêt général, de la Santé des populations, des animaux et de la sauvegarde de L'Eau et de l'Environnement.

No fracking France.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
Gaz de schiste : L’affaire Chesapeake fait exploser la bulle.

 30 Janvier 2013 Par     Fabrice  Delaye  La démission du patron du leader des gaz de schiste aux États-Unis augure un...

Un train transportant du sable de frack déraille !

Jan 28, 2013,Chetek, Wisconsin (WEAU) - Dix wagons transportant du sable ont déraillé dans la petite ville de Chetek '(Etat du...

Conférence internationale sur la problématique de la fracturation

No Fracking France sera présente à cette Conférence internationale, et sera accompagnée, de scientifiques européens dont les expertises confondent les...

Fermer