Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/easy-contact-forms/easy-contact-forms-database.php on line 152

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/easy-contact-forms/easy-contact-forms-database.php on line 152

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1037

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1037

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1038

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1038

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1039

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1039

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1040

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1040

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1042

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1042

Warning: mysql_real_escape_string(): No such file or directory in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1043

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /homepages/10/d385742499/htdocs/nofrackingfrance/wp-content/plugins/statpress-community-formerly-statcomm/statcomm.php on line 1043
Gaz de schiste en Algérie: Preuves à l’appui, la SONATRACH responsable de pollutions environnementales sur le Site d’In Salah | NO FRACKING FRANCE

Gaz de schiste en Algérie: Preuves à l’appui, la SONATRACH responsable de pollutions environnementales sur le Site d’In Salah

 


10390425_1577889099122212_1430751803744371079_n

o-FEMMES-IN-SALAH-570

 

 

25/01/2015 Rassemblement des femmes d'In Salah, en opposition aux forages expérimentaux de gaz de schiste.

in-salah3-790x347

le 9 février 2015 à 19 h 43 min - Hadjer Guenanfa @HadjerGuenanfa

 

Publié le 14/02/2015

par Elisabelle Bourgue pour NO Fracking France

 

 

Depuis le 1er janvier 2015, la Place du centre-ville d’In Salah, rebaptisée Sahat Essoumoud (Place de la Résistance),  est devenue  le symbole d’une contestation citoyenne unique en Algérie.

Les citoyens d’In Salah,  hommes et femmes, jeunes, vieux et enfants, tous ceux qui s’opposent au gaz de schiste, se retrouvent, à un moment ou un autre de la journée, sur cette Place du centre-ville d’In Salah.

Ils manifestent courageusement depuis un mois pour dénoncer les explorations de gaz de schiste sur leurs territoires et certains d'entre eux nous ont alerté et communiqué des clichés photographiques pris sur deux sites d'opérations de la SONATRACH, sur le bassin D'Ahnet dans le sud algérien.

La société algérienne d'hydrocarbures Sonatrach est actuellement en cours de travaux de forages et d'opérations de fracturation de quatre puits d'exploration de gaz de schiste dans les bassins d'Ahnet et Illizi . Ces installations font partie d'un plan de forage de 11 puits d'exploration de gaz non-conventionnels sur une période s'étalant jusqu'à 2021-2027, qui a reçu l'aval du gouvernement algérien en mai 2014.

Nous constatons , au regard des photos qui nous ont été envoyées  que la SONATRACH ne respecte absolument pas le cadre d'usage de l'Industrie Gazière et Pétrolière dans ce secteur d'activité, cadre qui pose déjà des problèmes conséquents de pollutions et de contamination de l'eau potable  dans les pays où le gaz de schiste est exploité depuis plusieurs années ( USA).

Ces photos sont des preuves,  à l'appui des manquements aux règles de protections environnementales , ce qui constitue un constat accablant et particulièrement  inquiétant pour la santé des populations humaines et animales et pour l'écosystème riverains de ces deux puits d'expérimentations.

Nous avons consulté le site Internet de la SONATRACH où la Compagnie témoigne de ses activités et nous constatons qu'il existe une différence notoire entre ce qui est annoncé sur le "papier" et ce qui est pratiqué sur le" terrain".

Aussi :

NO Fracking France en soutien aux habitants d'In salah et de sa région à décider de diffuser des preuves et d'opposer aux déclarations de Said Sahnoun, P-dg par intérim de Sonatrach, accordées à l"APS le 28 jan 2015:

Voici  la réalité en images de ce qui se passe sur les sites de forages du bassin d'Ahnet, dans la périphérie de la ville d' In Salah .

Les propos de Said Sahnoun, que nous avons retranscris dans ce qui suit  sont issus du Dossier "GAZ de SCHISTE" qui est publié sur le site de la  SONATRACH : http://www.sonatrach.com/dossiers_gazschiste.html

De 2006 à 2010, le groupe a fracturé une moyenne de 50 puits/an à Hassi Messaoud, précise le dirigeant de Sonatrach, en relevant que ces forages, tout comme le reste des puits conventionnels, ont traversé des nappes aquifères sans pour autant avoir eu un impact sur l’environnement .*

* y a t-il eu seulement un suivi post forages ?

 Said Sahnoun : " C’est une technique maîtrisée par Sonatrach. Nous l’avons importée des Etats-Unis et utilisée de manière systématique dans ces forages".

M. Sahnoun qui affirme, toutefois, comprendre les craintes exprimées par la population d’In Salah quant aux deux puits-pilotes forés dans cette région. L’appréhension des gens par rapport à cette activité est souvent légitime .... .Ils manifestent de la résistance à tout ce qui est nouveau (…).

Je refuse que l'on nous prête l’intention que ce que nous faisons ou ce que nous ferons plus tard puisse être préjudiciable aux citoyens et à l’environnement", insiste-t-il :

Au regard des preuves qui témoignent de la façon dont opère la SONATRACH , il sera difficile de  lui prêter de bonnes intentions : .

Selon lui, les aspects commerciaux et économiques n'écarteront jamais Sonatrach du principe de la protection de la santé de la population et de la préservation de l'environnement, "qui est sacré et parfaitement ancré dans les valeurs de Sonatrach*

Permettons nous d'en douter  :

15623_10205897098889326_5866699027147052096_n

 

A ce titre, il avance que la compagnie, qui est seulement en phase d’évaluation des réserves dans le bassin d’Ahnet (In Salah) où sont opérés les deux forages-pilotes de schiste, ne vas pas lésiner sur les mesures de protection de l’environnement, notamment pour les nappes d’eau

D'ailleurs, renchérit-il, Sonatrach applique des mesures de précaution strictes avant et après le forage, et ce, qu’il s’agisse de puits conventionnels (forage vertical) ou de puits non conventionnels (forage horizontal) ).

Chaque forage doit, en effet, être précédé d’une étude d’impact qui détermine les incidences éventuelles qu’il puisse générer éventuellement sur les nappes d’eau

11006198_600925120041736_1593640598_n

.

En plus de cette étude d’impact, la compagnie nationale procède également au traitement de la boue de forage soit en la solidifiant avec du ciment pour la recycler pour d'autres usages, soit en la décontaminant intégralement des produits chimiques qu'elle contient, détaille-t-il .

M. Sahnoun précise, alors, que son groupe a opté pour le deuxième procédé qui est la décontamination, appelé la "désorption thermique", en dépit du fait qu'il coûte deux fois plus cher que la technique de la solidification .

En outre, Sonatrach procède aussi à l'aménagement de fosses pour le stockage des eaux utilisées lors de la fracturation hydraulique

10956670_600924686708446_1937923588_nAhnet5

On constate là encore sur ces photos, qu'il n'y a aucune mesure de protections sanitaires dans le cadre de ces opérations.

Said Sahnoun :  Actuellement, la SONATRACH  ne dispose pas encore de la technologie lui permettant de traiter et de recycler cette eau évacuée du puits après l'achèvement du forage comme c’est le cas aux Etats-Unis,* reconnaît le même responsable, qui note que les eaux qui ont été utilisées pour le forage d’Ahnet ont été récupérées et stockées dans une fosse creusée à cet effet .

*FAUX : Elles ne sont pas non plus traitées aux Etats-Unis

 

Néanmoins, cette eau, soumise à plusieurs contrôles de qualité, "ne représente aucun danger sur l’environnement", assure Said Sahnoun :

10994746_600925040041744_1353904949_n

 

 

 

Photographie prise aux abords du bassin de stockage des eaux usées de forages, sur le site d'Ahnet-In Salah

Questionné sur les additifs utilisés dans cette opération, Said Sahnoun explique que cette technique utilise six à sept catégories de produits tels les acides, les stabilisateurs, les inhibiteurs de corrosion et les gélifiants utilisés dans l’industrie agroalimentaire *

*Ce sont des biocides = traduction littérale : "Qui tue la vie"

10959492_10205896980566368_3549719518892982587_n

d'où la mort de cet animal , photo prise aux abords du bassin d'eaux usées de forages qui n'est pas clôturée.

Ahnet2

.

Ahnet3

Said Sahnoun déclare : Ces mêmes additifs sont également utilisés dans les forages des gisements conventionnels classiques* qui ne nécessitent pas le recours à la fracturation hydraulique, en indiquant que le contrôle de la qualité de ces produits soumis à une autorisation d’importation sera confié à des entreprises algériennes .

* Les événements qui se produisent au niveau du milieu de fracturation, sont différents de ce qui se passe en réservoir conventionnel. Ce qui se passe dans le forage en non conventionnel peut-être assimilés à un« réacteur chimique » dans lequel à des températures plus ou moins élevées, et sous des pressions variées, des centaines de molécules, produits injectées, bactéries et métaux lourds existants interagissent les uns sur les autres, et de ce fait le mélange final de sortie ne peut-être que différent des produits initiaux injectés» 

Prendre connaissance du Rapport PICOT sur l’exploration et l’exploitation des huiles et gaz de schiste ou hydrocarbures de roche-mère par fracturation hydraulique, mai 2011 : http://actoxicologie.free.fr

11005523_600924770041771_1175699481_n11004012_600924670041781_1823623950_n

 

Des ouvriers portent secours à un oiseau migrateur tombé dans le bassin d'eaux usées de forages.

Le premier responsable de Sonatrach explique aussi que l’implantation des deux puits-pilotes à Ahnet, à une trentaine de kms d’In Salah, obéit à une "démarche citoyenne" qui consiste à alimenter en gaz la centrale électrique de cette daïra.

  ..A ce sujet, il fait savoir que l’alimentation de cette centrale aurait été rendue impossible si les puits avaient été implantés à une distance importante d'In Salah, et dans un tel cas, Sonatrach n’aura d’autre choix que de torcher ce gaz: "Ce qui n’est pas raisonnable", observe-t-il... .

"Cette démarche citoyenne de Sonatrach a été pervertie et il lui a été (imputée) une image négative", regrette-t-il tout en attribuant ce malentendu à l’inefficacité de la communication de ce groupe pétrolier qui développait un langage sur le schiste qui n’était pas accessible au commun des citoyens.

Les propos  de Said Sahnoun PDG de la SONATRACH   sont consternants :

  1.  au regard du manque total de considération des populations qui sont les premières CONCERNEES sur leur territoire , qui ne sont pas le commun des citoyens, et qui ont le droit d'être informés correctement.
  2.  au regard ce qui se passe d'inadmissible sur le terrain des opérations, photos/preuves, qui révèlent bien que les citoyens ne sont pas dans un mythe ou dans un malentendu !

 

Les photos prises sur les sites d'exploration du bassin d'Anhet,  par les habitants d'In Salah apportent des preuves qui confondent les agissements de cette compagnie, qui ne respecte pas l'environnement et qui le met véritablement en danger en exposant les populations à des pollutions..

 Le Président de la République Algérienne, M. Abdelaziz Bouteflika, a affirmé, lors du Conseil restreint consacré au développement local dans les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux, que l'exploitation du gaz de schiste en Algérie "n'était pas encore à l'ordre du jour.... ".

Pour le Chef de l'Etat, "si l'exploitation de ces nouvelles ressources nationales en hydrocarbures s'avère une nécessité pour la sécurité énergétique du pays à moyen et long termes, le gouvernement devra, cependant, veiller avec fermeté au respect de la législation par les opérateurs concernés, pour la protection de la santé de la population et la préservation de l'environnement".

 Le gouvernement algérien doit réagir et soutenir sa population : C'est ce que nous  souhaitons raisonnablement  pour  la population d'In Salah et pour tous les algériens ,

               Elisabelle Bourgue ©NO Fracking France.

 

 

 

Complément d'informations :

Voici un argumentaire que nous avons réalisé à l'attention de la société civile algérienne et des habitants de la Région d'In Salah.

Ce document est en cours de traduction, arabe et anglaise.

In Salah NO FRACKING FRANCE

 

CLIQUEZ :   Gaz de schiste en Algérie NO Fracking France

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
slide_251861_1547547_huge
Gaz de schiste : Le Gouvernement allemand présente un projet de Loi qui approuve le Fracking

Opération de fracturation . Publié le 13/02/2015  par NO Fracking France La Ministre De l'Environnement allemand , Barbara Hendricks ,...

10838165_10153025923077708_8432803442571333092_o
La Californie en marche pour interdire la fracturation

   photo : 350.org Publié le 7 février 2015,  par Elisabelle Bourgue-NO Fracking France   Ce n'est qu'une question de...

frack_free_scotland
L’Ecosse adopte un moratoire sur la Fracturation – Pas encore d’interdiction ! Not ban Fracking yet !

  28 Janvier 2015  Publié par NO Fracking France - www.nofrackingfrance.fr   La Campagne de sensibilisation menée par la société civile...

Fermer